VTT le Pilotage : deux techniques de réchappe pour éviter la chute en VTT

 

En , il existe deux méthodes pour s’éjecter du vélo en toute sécurité : par l’arrière ou par l’avant. La première méthode est efficace en cas de problème dans une descente raide, lors d’un cabrage ou d’une perte d’équilibre. Mais si votre roue avant se bloque, c’est la réchappe par l’avant qui vous permettra de vous en sortir sans encombre.

rechappe vtt

La réchappe par l’arrière

C’est sans doute la plus simple des deux techniques. En effet, elle consiste à s’éjecter par l’arrière du vélo afin d’éviter la chute.

Quand l’utiliser ?

Vous pourrez avoir recours à cette solution lors d’une descente raide, si vous réalisez que la trajectoire de votre VTT ne vous permet pas de franchir l’obstacle sans encombre.

Il est aussi possible de la mettre en pratique lors d’un cabrage trop important ou pour toute perte d’équilibre : vous anticipez la chute en vous éjectant de votre monture.

Comment procéder pour une réchappe arrière « classique » ?

Pour éviter la chute, la première chose à faire est de lâcher vos freins pour éviter de perdre l’adhérence de la roue avant. Il faut également que vos manivelles soient en position verticale avec un pied en position haute et un pied en position basse.

Ensuite, venez positionner vos fesses au-dessus de la roue arrière tout en prenant appui sur le pied situé en bas.

La troisième étape consiste à lâcher le guidon et à redresser le buste. Vous allez ensuite poser le pied situé en haut sur le sol tout en continuant d’appuyer sur le pied qui était situé sur la pédale en position basse au départ de l’action.

Votre Vélo Tout Terrain va poursuivre sa course, mais sans pilote puisque vous êtes actuellement derrière votre lui. C’est le moment de poser le second pied sur le sol, tout en fléchissant légèrement les jambes, et de rattraper le vélo pour éviter qu’il ne tombe.

Variante : Comment effectuer une réchappe arrière « pendant un cabrage » ?

Si vous cabrez trop, plutôt que de tomber sur le dos et de risquer une blessure importante, vous ferez appel à une technique assez semblable à celle décrite précédemment. Il vous faudra cependant modifier quelques paramètres.

En effet, le fait d’avoir la roue arrière soulevée du sol déplace votre centre de gravité et modifie vos appuis.

Pendant cette manœuvre, veillez à ne pas presser le frein arrière afin de ne pas compliquer la réchappe. Là aussi, il vous faudra prendre appui sur l’un de vos pieds et libérer l’autre pour l’amener au sol. Pendant ce temps, vos mains doivent rester en contact avec le guidon.

Une fois que votre premier pied touchera le sol, libérez le second puis posez-le au sol.

rechappe en vtt

La réchappe par l’avant

Quand l’utiliser ?

Si vous devez franchir un fossé ou un obstacle inattendu et que votre roue avant se bloque, vous avez de grandes chances d’être éjecté de votre vélo. Ce que je propose, ici, c’est d’utiliser cette force pour vous éjecter vous-même de votre vélo.

Comment procéder ?

Quand votre roue avant se bloque et que vous commencez à être projeté vers l’avant, prenez une impulsion sur vos deux pédales simultanément.

Ensuite, écartez les jambes de manière à ne pas vous prendre les pieds dans le cintre. Tout au long de ces étapes, vos bras sont tendus et vos mains sont en contact avec le guidon.

Une fois que vos jambes auront dépassé le guidon, vous pourrez le lâcher, redresser le buste et la tête et poser vos pieds sur le sol. Votre VTT, de son côté, va finir sa course sur le sol, mais c’est un moindre mal : vous êtes sain et sauf !

Entraînez-vous !

Après avoir bien intégré le fonctionnement de ces deux manœuvres, vous pouvez passer à la pratique. Commencez par vous tester sur un terrain plat libre de tout obstacle afin de vous jauger.

Les premières fois, vous aurez peut-être un peu d’appréhension à utiliser ces techniques, mais le moment venu, elles pourront vous éviter de graves blessure

Curated from Pilotage VTT: deux techniques de réchappe pour éviter la chute en VTT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *